Magazine Culturel Breton      


Vishten - la musique de l'Acadie insulaire
(0 votes, average 0 out of 5)
Musique - Actualité musicale

Il y a un vieux dicton qui dit quelque chose comme ceci, « Sors et fait ta marque dans le monde, explorant les nouvelles avenues, mais ne tourne pas le dos à tes racines ». Les membres de Vishtèn font justement cela depuis les sept dernières années, tournant avec leur nouveau son de musique traditionnelle Acadienne, offrant plus de 1000 performances dans huit pays différents. Composé d’Acadiens de 3e génération vivant des expériences musicales séparément mais parallèlement, les sœurs jumelles Pastelle et Emmanuelle LeBlanc de l’Île du Prince Édouard, Canada ont joint leurs forces à celles de Pascal Miousse et Louis-Charles Vigneau des îles voisines, les Îles de la Madeleine pour créer un son qui incorpore des éléments d’une nouvelle façon, mais en restant fidèles à l’esprit Acadien essentiel de leurs racines.

Le son est essentiellement celtique mais avec une différence. Les chansons sont françaises, chantées par chacun des membres, seul ou en harmonie quatre voix. Les pieds qui servent de percussions battent le rythme dans un morceau de violon mais s’adoucissent pour les moments musicaux plus doux. Les membres du groupe sont des multi instrumentistes accomplis et gigueurs, incorporant le violon, la guitare, l’accordéon, la flûte, le banjo, la mandoline, le piano, la guimbarde et le bodhran dans chaque performance. Ils sont certainement en train de laisser une trace dans le monde aujourd’hui et leur maturité musicale vient captiver le public partout où ils jouent.

Dans l’océan Nord atlantique, dans le Golfe du St Laurent, au large de la côte est du Canada, est la petite Île du Prince Édouard et juste à côté, est le petit archipel des Îles de la Madeleine. En plus d’être lié aujourd’hui par un traversier, les deux îles partagent une histoire commune et un lien culturel depuis plusieurs siècles.

Ce lien culturel parle de l’histoire des premiers colons Français qui cherchaient une meilleure vie dans le nouveau monde. Afin de survivre, beaucoup de ses colons sont devenus des pêcheurs et ont amené avec eux leurs traditions musicales comme une manière de célébrer leur survie. Il existe encore une petite population sur l’Île du Prince Édouard où la culture française est prédominante, tandis que les Îles de la Madeleine sont presque entièrement francophones.



Il y a une connexion musicale entre ses deux communautés depuis des siècles, alimentée par de nombreux voyages de pêche et par les mariages entre francophones pendant plusieurs années. Le groupe contemporain Acadien traditionnel, Vishtèn incarne ce mariage musical réussi qui englobe l’esprit et le son de cette connexion.

Aujourd’hui les quatre membres de Vishtèn, Pastelle et Emmanuelle LeBlanc, Pascal Miousse et Louis-Charles Vigneau, sont devenus les porte-parole d’une voix internationale distincte et puissante pour la musique traditionnelle de ce coin de pays.

Sœur jumelle, Pastelle et Emmanuelle ont grandi à l’Île du Prince Édouard dans une maison où le violon et la musique était très présente. Leurs parents musiciens ont ouvert leur maison soirée après soirée aux violoneux locaux et voyageurs, qu’on pouvait entendre jouer jusqu’aux petites heures du matin.

Bientôt les jeunes sœurs devenaient des gigueuses accomplies et apprenaient à jouer du piano. Elles ont eu l’opportunité d’écouter et d’observer les violoneux et les accompagnateurs de la génération de leurs parents. Un des meilleurs était Bertrand Deraspe, un violoneux des Îles de la Madeleine. Son style de jeu était (et est encore aujourd’hui) français dans ses notes syncopées et l’utilisation de ses pieds en accompagnement, qui réflète la richesse du style Acadien du temps passé. Ce style rappelle fortement les violoneux locaux de leur région de l’Île du Prince Édouard, telle que Louise Arsenault, régulièrement invitée à leur maison.

Rapidement les sœurs ont réalisé qu’il y avait d’autres jeunes dans leur communauté qui avaient aussi commencé à reconnaître la valeur de cette musique. Ils ont commencé à jouer ensemble et ont vite formé un groupe de jeunes adultes, appelé Celtitude, qui s’est ensuite transformé en Vishtèn.

Voici où le voyage a débuté et comment la quête pour une identité musicale distincte a commencé. Pastelle a suivi une formation en piano pour faire la transition à l’accordéon et Emmanuelle a vite découvert un intérêt pour la flûte et le bodhràn. Leurs voix ont aussi maturé et la douceur et souplesse des harmonies des sœurs se sont ajoutées à ce bel ensemble.

Grandissant aux Îles de la Madeleine, Pascal Miousse a lui aussi été influencé par la connexion de son père avec la musique. Le père de Pascal est un guitariste qui aime accompagner les violoneux. Il poussa Pascal à commencer à jouer au violon à l’âge de 5 ans. Rapidement Pascal a commencé à jouer pour les amis de son père, se faisant réveillé à 3 heures du matin pour jouer du violon au party de cuisine (ou de sous-sol) après la danse.

Pascal s’améliore rapidement et élargit vite son registre musical en incluant la guitare, la mandoline et la basse. Avec quelques amis des Îles de la Madeleine il fonda un groupe et tourna pendant 10 ans, en jouant surtout du rock avec quelques tounes de violon pour ne pas oublier ses racines.

Comme cette collaboration se terminait, une rencontre par hasard avec Pastelle lui a permis d’entrer de nouveau dans le monde de la musique traditionnelle. Vishtèn venait de perdre son violoneux et avait besoin d’un violoneux français stylistique. Bien sûr, sa voix et son jeu musical importaient mais plus que tout ce sont ses origines et ses racines qui ont conclu son implication dans le groupe. Pascal est devenu l’ancre musicale du son de Vishtèn, lui donnant une voix distincte parmi le genre celtique plus large.

Le nouveau membre Louis-Charles Vigneau a lui aussi grandi aux Îles de la Madeleine, connaissait Pascal seulement de nom, a rencontré les jumelles pour la première fois en Louisiane, est devenu membre du groupe brièvement (6 mois) et puis après 5 années intensives de voyage musical personnel a récemment rejoint le groupe pour compléter l’évolution de l’ensemble.

Comme les autres membres, il est chanceux d’avoir toujours entendu beaucoup de musique à la maison. Sa mère est la chanteuse/instrumentaliste Carole Painchaud, qui a toujours eu un groupe de musique traditionnelle. C’était à travers elle, qu’il a rencontré Patrice Deraspe (frère de Bertrand Deraspe) qui lui a inspiré le désir d’explorer les possibilités infinies de jeu sur la guitare. Il les a appliquées aussi bien au violon qu’à la chanson traditionnelle.

 


Ces 5 dernières années, il a perfectionné son art en accompagnant Bertrand et plusieurs autres musiciens des îles et a découvert sa propre voix chantée avec plusieurs chansons du répertoire traditionnel des Îles de la madeleine.

Et aujourd’hui, quatre jeune musiciens qui poursuivent chacun leur chemin personnel musical, guidés par leurs propres traditions, sont arrivés collectivement à la même intersection, et au même point dans le temps. Ces jeunes musiciens ont fait un choix conscient de jouer et interpréter de nouvelles manières la musique qu’ils ont appris de la génération de leurs parents. On devine leur profond respect et leur amour pour les sons et les rythmes forgés par les musiciens qui les ont précédés. On les sent inspirés à transmettre, à créer du nouveau et à porter cette musique dans le futur. Vishtèn évolue dans un groupe qui laissera son propre héritage et qui saura inspirer des musiciens pour les générations à venir.

Visitez le site du groupe : http://www.vishten.net

Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 

Actuellement sur ArtOuest

Nous avons 159 invités en ligne
Annonces de Locations de Vacances en BretagneGuide du Tourisme en Bretagne
Copyright © 1999 - 2017 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0