Magazine Culturel Breton      


Le Chateau de Brest - musée de la marine
(1 vote, average 5.00 out of 5)
Patrimoine - Chateau

Au cours des siècles, le château de Brest fut l'objet d'importants travaux qui en firent une forteresse quasi imprenable. Il abrite aujourd'hui le musée de la marine

Dès le IIIe siècle, les Romains installent sur un éperon rocheux dominant l'embouchure de la Penfeld une forteresse capable de résister aux assauts des pirates.


Le site suscite la convoitise du Duc de Bretagne Jean 1er qui l'achète au Vicomte de Léon en 1235. Au cours de la guerre de Cent Ans, le château devient un enjeu pour les belligérants. Livré aux Anglais par Jean de Monfort, le château est assiégé à plusieurs reprises, notamment par Du Faustin en 1373, avant d'être racheté par le Duc Jean IV en 1397. Occupé tour à tour par les Bretons, les Anglais et les Français, il est l'objet d'importants travaux qui en font une forteresse quasi imprenable. Les ducs Jean V, puis François II en 1464 le dotèrent d'une puissance d'artillerie et y firent construire la porte d'entrée flanquée de deux grosses tours, d'un pont-levis et d'une herse qui en défendaient l'entrée. L'édification des autres tours est achevée au début du XVIe siècle et Vauban met la dernière touche aux fortifications en 1689.

Au XVIIIe siècle, le château sert de casernement et de lieu de détention, d'abord pour des prisonniers anglais, puis pour des prisonniers français dont les chefs chouans.

À partir de 1859, le château n'est plus qu'une place militaire relevant de l'armée de terre.

En juin 1940, les Allemands s'installent au château. Ils y rassemblent les prisonniers français avant de les acheminer vers les camps en Allemagne. Par la suite, les Allemands utiliseront pour leur compte les installations et creuseront des souterrains.

Après la guerre, une nouvelle préfecture maritime est édifiée dans la cour et achevée en 1953.

 



Le château se présente sous la forme d'un trapèze dont la grande base de 250 mètres est tournée vers le nord-est face à la ville. En son milieu se trouve la porte d'entrée principale flanquée de deux grosses tours semi-circulaires couronnées de mâchicoulis et coiffées de toits en poivrière. Cette grande base est défendue à l'est, du côté de la rade, par la Tour Madeleine et au nord sur la Penfeld par le donjon et le bastion Sourdéac. Le portail est protégé par un ravelin.

De chacune des extrémités de cette face de la citadelle partent deux courtines formant les deux côtés du trapèze. Les deux murailles rejoignent, côté rade, la Tour Française et côté Penfeld, la Tour de Brest. La petite base du trapèze, longue de 140 mètres, domine la rade et l'entrée du port. Avec en son milieu la Tour César, une muraille relie entre elles les trois tours qui constituent l'appareil défensif du côté de la mer.

Le château de Brest est occupé par le musée de la Marine.

Pour en savoir plus :

Site Internet du musée de la Marine : www.musee-marine.fr

Sources : Musée de la Marine
Droits : Copyright ministère de la Défense / SGA
http://www.defense.gouv.fr

Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 

Actuellement sur ArtOuest

Nous avons 155 invités en ligne
Annonces de Locations de Vacances en BretagneGuide du Tourisme en Bretagne
Copyright © 1999 - 2017 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0