Magazine Culturel Breton      


Le Fort de Penthièvre - centre d'instruction et d'initiation commando
(3 votes, average 2.33 out of 5)
Patrimoine - Chateau

Classé monument historique en 1933, le fort de Penthièvre, situé sur la presqu'ïle de Quiberon dans le Morbihan, sert aujourd'hui de centre d'instruction et d'initiation commando
Après le débarquement anglais de 1746 sur la presqu'île de Quiberon, les soldats du général Saint-Clair édifièrent les premiers retranchements que la presqu'île ait connus et dont il reste encore aujourd'hui les escarpes de pierres sèches, appuyées au fort actuel et au rivage de la baie de Quiberon.


Construction de la redoute


En 1748, afin de se prémunir contre une attaque anglaise dont l'objectif était la destruction de Lorient (base de la compagnie française des Indes, rivale de la compagnie anglaise installée à Londres), le duc de Penthièvre, amiral de France et gouverneur de Bretagne, ordonne de fortifier la palisse (ancien nom du promontoire où se trouve le fort actuel). Sur les projets de M. de Marolles, ingénieur du roi, sont effectués la construction de la "redoute" de Quiberon et le terrassement en forme de saillant de trois mètres de hauteur, comportant un logement pour trente hommes et un magasin à poudre. On a appelé la redoute "fort de Penthièvre" du nom de son fondateur.

Fortification à la Vauban

Sous le Consulat, le Premier Empire et la Restauration et principalement sous la Monarchie de Juillet, il prend sa forme actuelle de fortification à la Vauban : glacis extérieur, en avant de la banquette d'infanterie, douve extérieure protégeant la défense, avec ses batteries, douves intérieures au pied de caserne défensive, chemin de ronde entre le parapet qui couronne l'escarpement de la côte. La pièce essentielle est la caserne défensive, qui pouvait abriter 400 hommes sous les voûtes à l'épreuve des bombes.La fortification actuelle a reçu sa forme définitive entre 1841 et 1845.

 

Mémoire

Le 23 juin 1933, le fort est désaffecté et classé monument historique.
 Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fait partie, avec trois blockhaus en ciment armé pour canons anti-chars et mitrailleuses lourdes, du mur de l'Atlantique. D'avril à juillet 1944, il sert de geôle, de tribunal sommaire, de lieu d'exécution et de charnier : 59 patriotes y sont exécutés. Un monument élevé sur le glacis du fort rappelle leur sacrifice, qui est commémoré chaque année le 13 juillet.

Depuis 1969, le fort est placé sous la responsabilité du 3ème Régiment d'Infanterie de marine stationné à Vannes. Il sert maintenant de centre d'instruction et d'initiation commando (piste d'audace, escalade, nautisme).


Sources : SGA / DMPA
Droits : Copyright ministère de la défense / SGA

http://www.defense.gouv.fr

Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 

Actuellement sur ArtOuest

Nous avons 306 invités en ligne
Annonces de Locations de Vacances en BretagneGuide du Tourisme en Bretagne
Copyright © 1999 - 2017 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0