Magazine Culturel Breton      


Les pardons bretons : Des saints au service de la communauté
(0 votes, average 0 out of 5)
Patrimoine - Culture bretonne

Existe-t'il un pays plus fidèle à ses saints que ne l'est la Bretagne ?
Offrandes d'ex-voto en remerciement des prières exaucées, bénédictions de bateaux pour protéger les marins et processions de la vierge témoignent toujours de la grande piété des bretons.
Aujourd'hui encore, des pardons à profusion s'élèvent à la gloire des saints guerrisseurs et de Notre Dame. Et les paroissiens de promener solennellement les statues en bois polychrome, d'entonner les cantiques religieux pour enfin cloturer la cérémonie de danses et de chants sur l'air païen du biniou. Le voici, l'esprit breton, dans toute son ambiguité : profane et sacré à la fois.

Et les fêtes traditionnelles toujours vivaces continuent à coller à l'image de notre région, de sa dévotion pour les uns, de sa bigoterie pour les autres. Chacun y verra sa propre interprétation.

En 2001, il n'est plus d'"Islandais" ni de Terre Neuvas s'en allant courir péril en mer lors des grandes campagne de pêche. Les accidents persistent mais les deuils sont moins courants. Il semble que Dieu ait entendu les prières des ouailles. Aujourd'hui, les anges sont technologiques. Aleluia !

Les temps changent...
D'un point de vue plus moderne, les pardons semblent prendre un rôle plus social. Ce sont des fêtes où il fait bon tisser le lien de la communauté, une manifestation qui rythme la vie du "pays", un peu comme la fête des récoltes qui réunnissait jadis un village entier pour cloturer la fin d'un long labeur commun.
          

Mais qu'importe ! La perception de notre espace a beau muter, les habitudes persistent. Est-ce plus mal ?
A Saint Quay Portrieux, en Côtes d'Armor, on aime croire à Saint Marc qui secourut au XIè siècle des marins vénitiens en péril. Depuis le miraculeux sauvetage, les paroissiens des villages alentours se réunnissent chaque année, au mois de juillet, autour de la jolie chapelle du Saint Patron. Une manière de rendre hommage aux courageux pêcheurs du pays, de conserver une mémoire collective, de sauvegarder une identité.
Et puis n'est-il pas charmant de se laisser bercer par un décor champêtre avec la mer à proximité et de pouvoir découvrir le temple habituellement fermé ?

Avec sa belle statue XVIIème en bois polychrome de Saint Brieuc, son plafond en forme de "carène", son rare et beau clocher "en peigne" ou ses écussons sculptés dans la nef par l'artiste amateur Raymond Mahé, la petite chapelle Saint Marc recèle de bien jolies curiosités.
Le pardon de Saint Marc est une journée hors du commun où il fait bon s'attabler ensemble à l'ombre de la toile cirée et s'ouvrir à son prochain.

Vous vous intéressez à la société bretonne mais ces cérémonies religieuses vous semblent quelque peu barbantes ? Dépassez vos préjugés : Pensiez-vous qu'on ne parle que du Bon Dieu dans ces cérémonies ? Vous serez surpris...

 Laure

Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 

Actuellement sur ArtOuest

Nous avons 159 invités en ligne
Annonces de Locations de Vacances en BretagneGuide du Tourisme en Bretagne
Copyright © 1999 - 2017 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0