Magazine Culturel Breton      


Massacre des globicéphales aux îles féroé
(8 votes, average 3.38 out of 5)
Nature - Environnement

Chaque année, un massacre y est effectivement organisé par de jeunes hommes qui, de la sorte, veulent démontrer qu'ils ont atteint l'âge adulte.

Les victimes sont une sorte de dauphins qui s'approchent en toute confiance des gens par curiosité.

"Bien que nous soyons sans doute tous déjà très occupés" nous dit le Commandant Paul Watson dans un récent article publié sur son site "à protester contre les chasses aux dauphins menées à Taiji ou Futo, contre les expéditions illégales et meurtrières de la flotte japonaise dans les sanctuaires des ultimes baleines en Antarctique, contre les baleiniers islandais et norvégiens, contre l'abattage des phoques par l'Afrique du sud, la Russie, la Norvège et le Canada ou bien encore contre la destruction systématique de toute vie dans l'océan que provoquent les chalutiers de haut fond et les filets géants, il ne faudrait pas pour autant oublier qu'un tout petit pays de l'Atlantique Nord continue chaque année à torturer des familles entières de globicéphales avec une cruauté ahurissante".

Détail important : ce petit pays, connu sous le nom "d'Iles Féroé", fait partie ( théoriquement ) de la Communauté européenne, puisqu’il dépend directement de l’état du Danemark.

Cette ancienne colonie Viking se situe en plein océan, entre l'Ecosse et l'Islande.
Elle est aujourd'hui le théâtre de l'une des chasses sans doute les plus barbares jamais commises par l'Homme sur une espèce non-humaine.

Chaque année, près de 1.500 globicéphales, ces paisibles et sympathiques cétacés à peau noire, sont rabattus vers des baies où les attend une bande de tueurs ivres de sang et de bière forte, qui les massacrent juste pour le sport, au nom de traditions datant du Moyen Age.

Les insulaires, au volant de leurs hors-bord ultra-rapides, poussent dans un premier temps les cétacés vers une baie le long des côtes. Cette chasse peut durer longtemps, cela fait aussi partie du plaisir ! Epuisés, terrifiés, hagards, les globicéphales sont progressivement amenés vers des zones de moins en moins profondes. Et c'est là que la vraie fête commence.

Les habitants de Iles Féroé plongent à de multiples reprises leurs gaffes de métal lourdes de plus de 2 kilos dans la chair palpitante des malheureux cétacés, jusqu'à ce que le croc s'accroche.
Une fois l'animal bien arrimé aux flancs de l'embarcation, un couteau long de 15 centimètres est enfoncé dans sa nuque à travers la couche de graisse et la chair. Les artères et les centres nerveux sont atteints : la mer rougeoie du sang des baleines qui hurlent de douleur et finissent par mourir... plus ou moins vite, selon la dextérité de leur assassin.

Les insulaires célèbrent cette joyeuse boucherie commune dans une ambiance de carnaval populaire.
Dès leur plus jeune âge, les enfants des écoles sont mis en congé pour l'occasion afin de pouvoir participer à ce massacre collectif. Ces charmants bambins blonds courent vers la baie pour grimper en riant sur le dos des cétacés qui vomissent leur sang en une ultime agonie.

De telles horreurs sont-elles encore tolérables en Europe au 21ième siècle ?
Le Danemark, rappelons-le, a signé la Convention de Berne ainsi que la Convention de Bonn sur la Conservation des Espèces migratrices, qui toutes deux, protègent le globicéphale.

« En 1983, 1985, 1986, ainsi qu'en 2000, poursuit Paul Watson sur son site, l'association Sea Shepherd Conservation Society s'est opposée à ce cirque de mort. Nos efforts ont largement contribué à faire connaître ce rituel sanglant à la communauté internationale.

En 1987, la BBC a ainsi diffusé un documentaire filmé intitulé "Moisson noire" qui faisait la synthèse des interventions du SSCS pour mettre fin à ces massacres sur les plages des Iles Féroe.

Ces images illustrent avec force l'horreur pure que constitue cette "tradition féroïenne".
Les enfants de ces îles sont, on le sait, victimes des taux les plus hauts élevés jamais observés dans le monde en terme de contamination par le mercure. Le mercure, on le sait, est une substance chimique qui détruit des zones importantes du cerveau humain, en ce compris celles qui gèrent les fonctions cognitives.

Est-ce là l'une des raisons qui permet d'expliquer comment ces descendants des Vikings se montrent capables de se livrer à de tels actes de barbarie avec une telle jouissance ? La question vaut d'être posée quand on sait que le niveau de cruauté manifestée lors de ces orgies sanglantes dépasse largement celui des pêcheurs de phoques de Terre-Neuve et des tueurs de dauphins japonais.
Certains habitants de cette île n'hésitent pas aujourd'hui à se vanter publiquement de tout le plaisir qu'ils ont à saigner chacun de ces paisibles et grands dauphins jusqu'à la mort, à leur faire exploser les globes oculaires à coups de couteau ou à éventrer des femelles enceintes pour en extraire des foetus encore frétillants !»

Rappelons-le une fois encore, ceci se passe en Europe chaque année, à quelques encablures de la France et de l'Angleterre.
Peu nous importe, quant à nous, si les globicéphales nagent encore - mais jusques à quand ? - en troupes importantes dans les eaux de l'océan. Peu nous importe que ces chasses constituent une tradition locale, comme a pu l'être le cannibalisme en Papouasie et comme le sont encore la corrida, la chasse à cour ou la tenderie...

Ce n'est pas ainsi que l'on traite les cétacés, ces êtres supérieurement intelligents sensibles dotés de systèmes sociaux, de cultures, voire de langages, d'une complexité inouïe et qui sont, de ce fait, parfaitement capables de ressentir, comme nous, la détresse, l'angoisse et le désespoir au-delà de la seule souffrance physique.

 

 

En savoir plus :
Les méthodes de mise à mort
<http://www.whaling.fo/nammco99whalingandanimal.htm>
<http://seashepherd.org/news/media_061129_1.html>
<http://www.whales.netfirms.com/alert/norway/index.html>
<http://feroe.ifrance.com/mainpage.htm>
<http://feroe.ifrance.com/globicephale.htm>
<http://news.bbc.co.uk/1/hi/programmes/from_our_own_correspondent/3104494.st
m>
<http://faroes.org/cruelty.html>
<http://www.campaign-whale.org/node/58?PHPSESSID=31db546fc4866bef79e125166a8

Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 

Actuellement sur ArtOuest

Nous avons 188 invités en ligne
Annonces de Locations de Vacances en BretagneGuide du Tourisme en Bretagne
Copyright © 1999 - 2017 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0