Magazine Culturel Breton      


Saint-Briac - Dénomination bretonne de la ville : Sant-Briag
(0 votes, average 0 out of 5)
Tourisme - Ille et Vilaine
 Saint-Briac - Saint-Briac est une commune française, située dans le département d'Ille-et-Vilaine et la région Bretagne.
En l'absence d'une demande du conseil municipal, appuyée par le conseil général et entérinée par décret gouvernemental, le nom officiel de la commune, tel que répertorié par le Code officiel géographique de L'INSEE, reste Saint-Briac. On note toutefois l'utilisation, même par des administrations, de la dénomination Saint-Briac-sur-Mer, mais qui ne revêt qu'un caractère d'usage.

Par ailleurs, la dénomination bretonne de la ville est Sant-Briag, apellation qui n'a elle aussi aucun caractère officiel.


Étymologie
Saint-Briac-sur-Mer vient d'un saint nommé Briac, originaire d'Irlande.

Briac débarque en Bretagne avec saint Tugdual sur la côte du Léon vers 548. Au village de La Chapelle aurait été bâtie, semble-t-il, une chapelle ou un oratoire ainsi qu'une croix surnommée "Saint-Palm".

La paroisse de Saint-Briac-sur-Mer (Saint-Briac) est mentionnée pour la première fois en 1271. Il s’agit d’un démembrement de la paroisse primitive de Pleurtuit et elle dépendait jadis de l'ancien évêché de Saint-Malo.

Au XVIème siècle et jusqu'à la Révolution, la famille Du Breil de Pontbriand était les seuls seigneurs de Saint-Briac-sur-Mer. Les 4 et 5 septembre 1758, une flotte anglaise, forte de 105 voiles, commandée par l'Amiral Howe, débarque dans l'Anse de la Fosse, à l'est de la Garde Guérin en Saint-Briac, un corps de 9 000 hommes sous les ordres du général Bligh qu'accompagnait le duc d'York, le futur roi Georges III. Elle établit un camp au Village de la Plate-Roche, après avoir pillé Saint-Briac et ses environs : elle incendia les Villages de la Fosse (en Saint-Lunaire), du Mesnil (en Saint-Briac), du Chemin et de la Ville-au-Coq. Le bourg de Saint-Briac-sur-Mer est appelé Port-Briac pendant la Révolution.


Monuments
L'église Saint-Briac (XVIIème siècle), reconstruite entre 1870 et 1875 à l'emplacement d'églises primitives datant de 1671 et du XI-XII-XIIIème siècle. L'ancienne église, qui datait de 1671, se composait d'une nef avec deux collatéraux, d'un transept, d'une abside à pans coupés, et d'un clocher daté de 1671. La chapelle prohibitive des seigneurs de Pontbriand, comme seigneurs de la Garde, était du côté Nord. Une litre aux armes des seigneurs de Pontbriand entourait l'église au XVIIème siècle. Le chœur de l'église renfermait jadis un tombeau élevé appartenant aux seigneurs de la Houlle. Un Reliquaire ou Charnier, avec une inscription en quatre vers se voyait autrefois en face de la porte d'entrée. L'ancienne église a été démolie en 1870, seule la tour carrée à l'Ouest, ornée de deux galeries à balustres, a été conservée. Le clocher conserve une cloche de 1690 donnée par le seigneur de Pontbriand.

La chapelle de l'Epine-Notre-Dame (1833) encore surnommé chapelle Saint-Adam. Il s'agit d'une ancienne chapelle mentionnée dès 1628. La chapelle est déclarée en ruine en 1682. L'ancienne Chapelle Saint-Adam est reconstruite en 1688 sous le nom de Notre-Dame de l'Epine. Ancienne chapelle frairienne, elle est réédifiée en 1833. Son campanile porte les dates de 1565, 1688 et 1833. La tradition prétend qu'elle est construite sur l'emplacement d'une épine où l'on trouva une statue de la Vierge. On y conserve l'ancienne cloche de la chapelle Saint-Adam et la statue de la Vierge ;

L'ancienne chapelle du Vieux-Couvent (XIXème siècle) des Sœurs de la Sagesse (1700-1800) ;
Le calvaire des marins (XIXème siècle), située au bourg de Saint-Briac. Il se trouve à l'emplacement d'un ancien dolmen détruit vers 1850 ;
La croix située au village de la Chapelle. Cette croix remplace l'ancienne Chapelle Saint-Pabu ou Saint-Tugdual ;
Le château du Nessay (XIX-XXème siècle). Le château de Saint-Briac qui était situé au lieu-dit La Houlle a été détruit vers 1650. La seigneurie de La Houlle est annexée par le Roi en 1650 à la seigneurie de la famille Breil-de-Pontbriand ;
L'ancien château fort de la Houlle, mentionné dès le XIIème siècle dans le Roman d'Aquin. Il possédait jadis une chapelle privée. C'était le château seigneurial de la paroisse. Propriété de la famille d'Elbiest en 1460 et en 1520. Il est annexé en 1656 à la seigneurie de Pontbriand ;
L'ancienne faïencerie (1898-1899) ;
L'hôtel de La Houle (1880-1885) ;
La maison (XVIIIème siècle), située au n° 1, rue du Nord ;
La rue pavée Emile-Bernard ;
Le lavoir (XXème siècle) ;
4 moulins dont les moulins à vent de la Houlle (encore surnommé Moulin de Pierre Allée) (XVIIème siècle), de la Marche, de la Tourelle, et le moulin à eau de Rochegoude (XIXème siècle) ;


À signaler aussi
l'existence de plusieurs monuments mégalithiques ;
la découverte de haches, de monnaies romaines et gauloises ;
le Tertre-Girault et la "pierre du diable" ;
l'ancien manoir de la Garde. Propriété de la famille Boutier, puis de la famille du Breil en 1682 ;
l'ancien manoir de la Ville-aux-Provôts, situé route de Pleurtuit. Propriété de la famille du Breil en 1682 ;


Administration
La ville a pour maire, depuis juin 1995, Brice Lalonde, ancien ministre de l'Environnement, fondateur de Génération écologie, ancien candidat à l'élection présidentielle de 1981, détenteur d'un manoir ayant appartenu à sa famille maternelle (les Forbes, famille à laquelle appartient également son cousin germain John Kerry, sénateur du Massachusetts, candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine de 2004, qui connaît très bien la demeure et la région).

Saint-Briac est administrativement rattachée au canton de Dinard et à l'arrondissement de Saint-Malo.

La commune est par ailleurs membre de la communauté de communes Côte d'Émeraude, Rance et Frémur, sise à cheval sur les départements des Côtes-d'Armor et d'Ille-et-Vilaine.
Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 
Plus d'articles :

» Les Côtes-d'Armor (22) signifiant « Côtes des bords de mer »

Les Côtes-d'Armor (22) Ce département tire son nom du mot breton Armor, qui désigne la côte, par opposition à l'Arcoat, la forêt, et de son ancien nom, les Côtes-du-Nord.

» Châteaubriant - forteresse chargée de défendre la Bretagne !

Châteaubriant est une commune française, située dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire. Ses habitants sont les castelbriantais. 

» Tréguier ( 22 ) - un des plus illustres évêchés de Bretagne

Ville de Tréguier. Dans la cité paisible, tout converge vers la cathédrale, qui fut jusqu'à la Révolution le siège d'un des plus illustres évêchés de Bretagne.“ Vaste...

» Quatre saisons dans la même journée : La Bretagne

Terre romantique s'il en est, la patrie de l'écrivain Chateaubriand (1768-1848) conjugue aujourd'hui son génie des lieux et des êtres à tous les temps du tourisme. Ne nous y trompons pas, la Bretagne a...

» La cathédrale Saint-Corentin à Quimper - Finistère

La cathédrale Saint‑Corentin à Quimper fut édifiée sur un ancien sanctuaire roman, l'église Notre‑Dame (XIe s.).Elle est une des trois plus anciennes cathédrales gothiques de Bretagne, avec...

» Le Golfe du M0RBIHAN - une histoire et un caractère

Si le Golfe du Morbihan a donné son nom au département qui l’accueille, c’est que cette véritable mer intérieure confère à toute la région son caractère unique.Selon la...

» Beignon - une importante activité de tannage des cuirs 56

Beignon - Beignon est une Communes du Morbihan dans la région de Bretagne situé au sud-ouest de la forêt de Paimpont, a connu une importante activité, maintenant disparue, de tannage des cuirs.Cette...

» La côte de Granit Rose - un paysage surnaturel de chaos

Erodée depuis 300 millions d’années, elle nous offre un paysage surnaturel de chaos granitiques aux formes exceptionnelles. La côte de Granit Rose s’étend sur près de 9 kilomètre. ...

» Quimper - le centre traditionnel et historique du finistère

Quimper reste le centre traditionnel et historique du finistère.Merveilleusement située dans l'anse de l'Odet, au confluent des "deux plus jolies rivières de France ", Quimper vit au rythme des marées, qui, chaque jour, remontent jusqu'au coeur...

» Les mégalithes de Carnac

Environ 3000 menhirs alignés restent les témoins de temps anciens, du néolithique moyen soit 3000 ans avant J.C. Le spectaculaire et le merveilleux vous donnent rendez-vous à Carnac, site unique au monde.

Actuellement sur ArtOuest

Nous avons 175 invités en ligne
Annonces de Locations de Vacances en BretagneGuide du Tourisme en Bretagne
Copyright © 1999 - 2017 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0