Magazine Culturel Breton      


La légende de la Houle Cosseu - Saint Jacut de la mer
(0 votes, average 0 out of 5)
Littérature - Légende bretonne
 Un soir à la nuit tombante, un pêcheur de Saint-Jacut revenait des pêcheries, où il était resté le dernier, et, son panier sous le bras, il longeait les rochers qui sont au bas des falaises pour arriver au sentier qui conduisait au village : il marchait pieds nus sur le sable mouillé qui étouffait le bruit de ses pas, lorsqu'au détour d'une petite hanse il apperçut dans une grotte plusieurs fées qu'il reconnut de suite pour telles à leur costume ;


elle causaient entre elles en gesticulant avec vivacité, mais il n'entendait pas ce qu'elles disaient ; il les vit se frotter les yeux avec une sorte de pommade, et aussitôt elles changèrent de forme et s'éloignèrent dans la grotte, semblables à des femmes ordinaires.

Lorsque le pêcheur les avait vues se disposer à quitter leur retraite, il s'était caché avec soin derrière un gros rocher, et elles passèrent tout près de lui, sans se douter qu'elles avaient été observées.

Quand il pensa qu'elles étaient loin, il cessa de se cacher et alla tout droit à la grotte.
Il avait bien un peu de frayeur, car l'endroit passait pour hanté ; mais la curiosité l'emporta sur la peur.
Il vit, sur la paroi d'un rocher qui formait une des murailles de la caverne, un reste de la pommade dont elles s'étaient frotté les yeux et le corps.
Il en prit un peu au bout de son doigt, et s'en mit tout autour de l'oeil gauche, pour voir s'il pourrait, par ce moyen, acquérir la science des fées et découvrir des trésors cachés.
Quelques jours après, une chercheuse de pain vint dans le village où elle demandait la charité de porte en porte : elle paraissait semblable aux femmes déguenillées et malpropres dont le métier est de mendier.

Mais le pêcheur la reconnut aussitôt pour l'une des fées qu'il avait vues changer de forme dans la grotte ; il remarqua qu'elle jetait des sorts sur certaines maisons, et qu'elle regardait avec soin dans l'interieur des habitations, comme si elle avait voulu voir s'il n'y avait pas quelquechose à dérober.

Quand il sortait au large avec son bateau, il voyait les dames de la mer nager autour de lui, et les reconnaissait parmi les poissons auxquels elles ressemblaient par la forme. Les autres marins ne les apercevait pas ;
mais lui savait se garantir des tours qu'elles jouent aux pêcheurs dont elles se font un malin plaisir d'embrouiller les lignes, de manger l'amorce sans se laisser prendre, ou d'emmêler les unes dans les autres les amarres des barques, sources de disputes violentes et de querelles entre pêcheurs.

Quelques temps après, il alla à la foire de Ploubalay, où il vit plusieurs fées, qu'il reconnut aussitôt malgré leurs déguisements variés : les unes étaient somnanbules et disaient la bonne aventure ; d'autres montraient des curiosités ou tenaientdes jeux de hasard où les gens de campagne se laissaient prendre comme des oiseaux à la glu.

il se garda bien d'imiter ses compagnons et de jouer ; mais il pouvait s'apercevoir que les fées étaient inquiètes, sentant vaguement que quelqu'un les reconnaissait et les devinait.

Aussi elles faisaient plusieurs choses de travers : il s'en réjouissait, et souriait en se promenant parmi la foule. En passant près d'une baraque où plusieurs fées paradaient sur l'estrade, il vit que lui aussi avait été aperçu et deviné, et qu'elles le regardaient d'un air irrité.

Il voulut s'éloigner ; mais, rapide comme une flèche, l'une des fées lui creva, avec la baguette qu'elle tenait à la main, l'oeil que la pommade avait rendu clairvoyant...


Issu des Contes des paysans et des pêcheurs, P. Sebillot, Charpentier, 1881
Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 
Plus d'articles :

» La chanson de geste - un récit versifié sur des légendes !

La chanson de geste désigne un récit versifié (un long poème) en décasyllabes ou, plus tardivement, en alexandrins, assonancés regroupés en laisses (longues strophes de taille variable) relatant des...

» Paul Verlaine demande à la poésie d'être un chant discret !

Paul Verlaine est un poète français, né à Metz le 30 mars 1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896.La famille de Verlaine appartient à la petite bourgeoisie : son père, comme celui de Rimbaud, est...

» Le Festival Noir sur la ville investit la cité de Lamballe

Festival Noir sur la ville cité de LamballeChaque année, aux environs de la fin novembre, le Festival Noir sur la ville investit la petite cité de Lamballe.Cette manifestation organisée par l'association La Fureur du...

» Mythos arpente en tous sens le champ incertain de la parole

Le Festival Mythos - Depuis 7 ans, Mythos arpente en tous sens ce champ incertain, aventureux et jubilatoire de la Parole... Les Paroles qu'on y dit peuvent bien venir de la nuit des temps ou de l'actualité la plus proche, de la...

» Etonnants Voyageurs Saint-Malo 2008

Jusqu’ici nous pensions essentiellement le monde dans les catégories du stable : état/nation, territoires, frontières, opposition intérieur/extérieur, communautés, familles, identité. Il se...

» Françoise Sagan - écrivaine exceptionnelle Nouvelle Vague

Françoise Sagan - Françoise Sagan au civil Françoise Quoirez née le 21 juin 1935 à Cajarc (Lot) et décédée le 24 septembre 2004 à l'hôpital de Honfleur (Calvados) d'une...

» Fantastique, Entre les genres du merveilleux et de l'étrange

Le fantastique est un genre littéraire basé sur la fiction, racontant l'intrusion du surnaturel dans un cadre réaliste, autrement dit l'apparition de faits inexpliqués et théoriquement inexplicables dans un...

» Jean de La Fontaine - un conteur libertin et exceptionnel...

Jean de La Fontaine - Jean de La Fontaine, poète français, est né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry dans l'Aisne et mort le 13 avril 1695 à Paris.des âmes avec une finesse malicieusemaître...

» Paul Éluard - Eugène Emile Grindel - poète français engagé

Paul Éluard - Paul Éluard (de son vrai nom Eugène Emile Paul Grindel) est un poète français, né à Saint-Denis, le 14 décembre 1895, mort le 18 novembre 1952. Il adhéra au dadaïsme...

» Au péril de la mer - Bag Noz - Légende de Bretagne BZH

Au péril de la mer - Il arrive qu'au crépuscule, l'équipage d'un navire voit surgir dans la pénombre, la silhouette indécise d'un vaisseau mystérieux, toutes voiles dehors et pavillon noir en...

Actuellement sur ArtOuest

Nous avons 152 invités en ligne
Annonces de Locations de Vacances en BretagneGuide du Tourisme en Bretagne
Copyright © 1999 - 2017 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0