Magazine Culturel Breton      


La Légende du Vieux Moulin
(0 votes, average 0 out of 5)
Littérature - Légende bretonne
 A mi chemin d'Ingrandes et de la Riottiere
Borne de la Bretagne et du sol Angevin
En face d'une croix bien triste à sa manière
Dans son délabrement s'éleve un vieux moulin.
Rigide sentinelle aux abords de la Loire
Montant la faction depuis plus de cent ans
Sa modeste consigne uniforme et sans gloire
Consistait à tourner docile au gré des vents.



Et sans cesse en eveil dans un pays fertile
Parmi les fleurs, les champs, la vigne et les jardins
Il etait fier, mêlant l'agréable à l'utile
De moudre les bles d'or, d'amuser les gamins.


Courbé sur son baton au terme de sa route
Un vieillard amaigri parfois se reposait
Sur son tendre gazon se rappelant sans doute
les plus chers souvenirs, un jour il lui disait.


A de ce bon vieux temps de jeunesse et de joie
Que l'amour couronne d'un charme inattendu
De ce temps bien lointain
En mon coeur attristé, moulin t'en souviens-tu.


Et sensible à ces mots pleins de melancolie
L'âme du vieux moulin s'émeut et s'enhardie
Et dans le crepuscule à la clarte palie
De sa plus douce voix, celui-ci repondit.


A tu connais du moins les joies de la famille
Les tendres caresses de tes petits enfants
Et les naïfs propos que leurs lèvres babillent
Sur tes frêles genoux, en éclats triomphants.


Aussi ne te plains pas, écarte ta tristesse
Evoque un passé dont le cher souvenir
Ramène le présent et verse à ta jeunesse
Un baume bienfaisant pour les jours à venir.


Passe les jours, le temps à rester sur la terre
Dans le recueillement, sois bon, sois généreux
La misère est si grande en ces heures de guerre
Ecoute ceux qui souffrent secourre les malheureux.


Et quand à moi qui ne tournait pas assez vite
Docile victime de la loi du progrès
L'homme ingrat et pressé, me délaisse et m'évite
Sans même témoigner la marque d'un regret.


Tout mon être s'ennuie, sous la fraiche rosée
A la plainte du vent, et quand le jour s'enfuit
Avec mes yeux borgnes et mon aile brisée
Je ne suis qu'un fantôme aux ombres de la nuit.


Mais les petits oiseaux tout transis de froideur
Viennent me retrouver et dans leur gaie babil
Me disent qu'il fait bon, sous ma vieille toiture
A l'aube du Printemps, aux premiers jours d'Avril.


Et l'Automne venue, prêt de quitter nos villes
L'hirondelle frileuse, encore un certain soir
Survole hativement, mes débris immobiles
Et, de son cris percant, me redit 'Au revoir'.


Sous la voute etoilée, à travers un nuage
La lune me sourit, lorsque chaqun s'endort
Et projette parfois O merveilleux mirage
Sur mon toit délabré ses pâles reflets d'or.


Te souviens tu du moulin lorsqu'allant l'école
Des billes dans la poche, et mon sac à la main
Je regardais sous le souffle d'Eole
Ton ombre vagabonde à travers le chemin.


Et plus tard a vingt ans en revant à la blonde
Sur un rustique char, aux airs d'une chanson
Je t'amenais joyeux une moisson féconde
Dont j'emportais bientôt la farine et le son.


Ou penché sur mon soc au chant de l'allouette
J'ouvrais de longs sillons avec mes grands boeufs roux
Tandis que le berger, muni de sa houlotte
Gardait ses blancs moutons au bois garni de houe.


Au declin de l'été, la vendange finie
Je venais caressé par la brise du soir
Prendre mes ébats en joyeuse compagnie
Te fêter en buvant le doux vin de pressoir.


Et le petit clocher de notre beau village
De son clair tintement saluait un matin
L'aurore d'un grand jour, celui du mariage
De ton vieux compagnon heureux de son destin.
Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 
Plus d'articles :

» Association des écrivains bretons

Créée en 1978 par Yann Brekilien et des amis cornouaillais, l´Association des Écrivains Bretons, Unvaniezh Skrivagnerien Vreizh, réunit aujourd´hui près de deux cents adhérents. Qu´ils...

» La Légende de la Roche aux Fées - Bretagne mystérieuse

La Légende de la Roche-aux-Fées - Les fées, au temps où elles vivaient, honoraient après leur mort ceux qui avaient fait quelque bien pendant leur vie, et bâtissaient des grottes indestructibles pour mettre...

» Au péril de la mer - Bag Noz - Légende de Bretagne BZH

Au péril de la mer - Il arrive qu'au crépuscule, l'équipage d'un navire voit surgir dans la pénombre, la silhouette indécise d'un vaisseau mystérieux, toutes voiles dehors et pavillon noir en...

» Ernest Renan, fasciné par la science et le désintéressement

Ernest Renan - Joseph Ernest Renan, né à Tréguier (Côtes d'Armor, Bretagne) le 27 février 1823, mort à Paris le 2 octobre 1892, fut un écrivain, philosophe, philologue et historien...

» Guillaume Apollinaire le chantre de toutes les avant-gardes

Guillaume Apollinaire, pseudonyme de Wilhelm Apollinaris de Kostrowitzky (26 août 1880 - 9 novembre 1918) est le principal poète français des premières décennies du XXe siècle, auteur notamment du «...

» La littérature

La littérature se définit comme un aspect particulier de la communication verbale — orale ou écrite — qui met en jeu une exploitation de toutes les ressources de la langue pour multiplier les effets sur le...

» La Chanson de Roland - poème épique ou chanson de geste

La Chanson de Roland est un poème épique ou chanson de geste du début du XIIe siècle attribué à Turold (Ci falt la geste que Turoldus declinet) relatant trois siècle après le combat fatal du...

» André Breton - écrivain, poète & théoricien du surréalisme

André Breton, (Tinchebray, Orne, 18 février 1896 - Paris, 28 septembre 1966), est un écrivain français, poète et théoricien du surréalisme.D'origine modeste, il entreprend d'abord sans...

» François-Marie Luzel - folkloriste breton, poète brittophone

François-Marie Luzel est un folkloriste breton et un poète brittophone, né le 6 juin 1826 au manoir de Keramborgne, qui faisait alors partie de la commune trégorroise de Plouaret dans la section qui constitue maintenant...

» Jean de La Fontaine - un conteur libertin et exceptionnel...

Jean de La Fontaine - Jean de La Fontaine, poète français, est né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry dans l'Aisne et mort le 13 avril 1695 à Paris.des âmes avec une finesse malicieusemaître...

Actuellement sur ArtOuest

Nous avons 474 invités en ligne
Annonces de Locations de Vacances en BretagneGuide du Tourisme en Bretagne
Copyright © 1999 - 2017 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0