Magazine Culturel Breton      


Comité des Rencontres Internationales de Harpe Celtique
(0 votes, average 0 out of 5)
Musique - Musique celtique

Le Comité des Rencontres Internationales de Harpe Celtique (CRIHC) est une association Loi 1901, dont l'objectif est de promouvoir la harpe celtique, sous toutes ses formes.
Le CRIHC organise tous les étés depuis 1989 les Rencontres Internationales de Harpe Celtique, festival à la renommée désormais internationale qui existait sous la forme de concours international de composition pour harpe celtique depuis Juillet 1984. L'association est également à l'initiative de la création de l'exposition "Harpes des Celtes, Corps et Ame", en circuit depuis 1996, et de la réalisation de l'Anthologie de la Harpe des Celtes (ed. de la Tannerie), ouvrage de référence, en 2001.


La Maison de la Harpe (Ti an Delenn en breton), premier et unique centre de ressources européen pour la harpe celtique, géré par l'association CRIHC, a ouvert ses portes en 2003, en plein coeur de la cité médiévale de Dinan.

Au premier temps de la musique cohabitaient trois familles d'instruments : les percussions, les flûtes et les cordophones représentés eux par l'arc musical. Ce sont les Egyptiens qui ont perfectionné cet arc en le dotant d¹une caisse de résonance . En Bretagne et dans toute la Gaule il y a 2500 ans, c'est la lyre qui est jouée par les bardes. Il faut attendre le Moyen-Age pour qu'apparaissent des petites harpes triangulaires. C'est en Irlande qu'elles connaissent leur âge d'or. Elle est au service de la poésie parlée et chantée. Elle se répand sur toute l'Europe en même temps que les romans bretons d'Arthur, de Tristan et de Merlin. Au XIIè siècle, elle accompagne les "lais" des trouvères.



L'évolution de la musique occidentale à partir de la Renaissance entraina l'adaptation progressive de la harpe à une forme beaucoup plus complexe. C¹est au XVIIIè siècle qu¹un luthier autrichien imagina un mécanisme à sept pédales , à tringles et à crochets qui donna naissance à la harpe classique européenne.



Cependant, la harpe celtique cordée de boyaux ou de métal, est toujours demeurée et connait un renouveau spectaculaire notamment en Bretagne depuis les années 1950, grâce à Alan STIVELL, puis à des harpistes passionnés (Kristen NOGUES, Mariannig LARC¹HANTEG, AN TRISKELL, MYRDHIN puis Dominig BOUCHAUD, Katrien DELAVIER, Gwenola ROPARS, Florence JAMAIN, les SEDRENN etc... pour ne citer que la Bretagne) , grâce aux luthiers (en Bretagne: CAMAC HARPS, Marin LHOPITEAU) et grâce aux RENCONTRES INTERNATIONALES DE HARPE CELTIQUE DE DINAN depuis 1984, rendez-vous annuel en juillet des luthiers, interprètes, professeurs, éditeurs et compositeurs venant des quatre coins du monde.

Découvrez le site du Comité des Rencontres Internationales de Harpe Celtique de Dinan : http://www.harpe-celtique.com/

Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 

Actuellement sur ArtOuest

Nous avons 257 invités en ligne
Annonces de Locations de Vacances en BretagneGuide du Tourisme en Bretagne
Copyright © 1999 - 2017 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0