Magazine Culturel Breton      


Moments magiques avec Diaouled Ar Menez
(0 votes, average 0 out of 5)
Musique - Musique celtique
 Le groupe naît à l'automne 1971 à Carhaix, de la rencontre de Jean-Yves Le Corre, accordéoniste, de Bruno Le Manac'h, guitariste et de Philippe Le Balp, flûtiste et sonneur de biniou et bombarde - par ailleurs, compère occasionnel du sonneur Per Guillou.
La très belle tournée bretonne d'Alan Stivell en sa première et inoubliable formation, va inspirer nos trois compères et les inciter à proposer à leur tour, un répertoire celtique au public bienveillant du Centre-Bretagne.
- Quelques prestations sont données sous le nom charmant d'Avel Ar C'hwitle (le vent qui siffle) dont l'une au foyer culturel de Menez-Kamm (Spézet)
- haut lieu culturel breton de l'époque, en compagnie du poète et chanteur Youenn Gwernig.

A l'issue du concert de Menez-Kamm, le groupe va intégrer le talabarder Yann Goasdoué, l'un des animateurs du foyer culturel et prendre le nom de DIAOULED AR MENEZ (les diables de la montagne) proposé par Youenn Gwernig qui sait que la musique produite par les quatre larrons est plutôt destinée à l'exaltation des corps qu'à l'élévation des âmes.

Le répertoire est désormais fondé sur la musique à danser de Basse Bretagne avec une forte prépondérance des thèmes Gavotte, Plinn et Fisel. Il est puisé dans l'ensemble des chants et musiques entendu auprès de chanteurs et sonneurs traditionnels ou provient du propre vocabulaire des membres du groupe, tous formés aux écoles de la culture musicale bretonne.

Un premier fest-noz en février 1972 à Lanrivain suivi d'un concert mémorable au Théâtre de Morlaix en soutien aux grévistes du Joint Français, puis une participation très remarquée au bal breton du lundi de Pâques 1972 à Landeleau, organisé par le S.P.I., Secours Populaire Interceltique, vont consacrer le groupe qui s'est étoffé d'un cinquième larron en la personne de Bernard Benoît à la guitare basse, et imposer la formule du mariage d'instruments traditionnels avec des sonorités résolument modernes pour l'accompagnement de la danse.


A partir de ce modèle popularisé par les " Diaouled Ar Menez "
un grand nombre de formations verront le jour.


Certes, Diaouled Ar Menez ne peut prétendre être l'inventeur du genre, mais le choix de son répertoire, le style de l'interprétation très tonique et enjouée, les choix de programmation tournés vers un public concerné et avide de participer activement à la modernité de sa culture, font de Diaouled Ar Menez l'un des fers de lance du premier revival breton et du succès du nouveau type de festoù-noz urbains qui ne s'est pas encore démenti à ce jour... Et loin s'en faut !

La réputation de Diaouled Ar Menez va rapidement s'étendre à toute la Bretagne, et l'été 1972 va permettre au groupe de parfaire ses connaissances géographiques et toponymiques de la péninsule, en même temps que de se produire sur les grandes scènes de l'époque.

Le Mai breton de Saint-Brieuc - Le 1er fest-noz du Gollodic à Lanrivain (devenu mythique aujourd'hui !) Le Bleun Brug à Carhaix, le 1er festival Pop Celtique de Kertalg et son public baba cool international de près de 10 000 personnes.

Les bretons et leur musique se retrouvant, également, à la pointe du combat social

Le groupe va participer à de nombreux rassemblements dont les luttes exemplaires des ouvrières, et ouvriers du Joint Français restent emblématiques de l'époque.

A la fin de l'année 1972, un premier 45 tours "An Dro - Gavotenn ar menez" va obtenir un énorme succès et va répandre le nom " Diaouled " dans tous les foyers en même temps qu'il permettra à de nombreux jeunes parents de calmer leur progéniture en leur programmant en guide de « berceuse endiablée », l'une ou l'autre des faces de ce disque.


L'année 1973 va encore imposer au groupe amateur de courtes nuits de sommeil suivies de rudes journées de labeur aux postes de travail des uns et des autres.

En cette année, la fierté des membres du groupe est d'être programmé sur 4 semaines successives dans le secteur de Lanrivain et dans une moindre mesure de faire partie de la programmation celtique avec Tri-Yann, Bernard Benoît, Doon a Moor et les Wolfe Tones pendant une semaine complète à l’Olympia de Bruno Coquatrix himself !


Diaouled Ar Menez en Allemagne, avec les Wolfe Tones en 1973

Un premier 3O cm sera publié en fin d'année 1973

Ce disque à pochette noire avec Diaouled ar Menez en lettres oranges est considéré comme historique et incontournable par quelques mélomanes amis du groupe.
Il fait, en tout cas, partie des meilleures ventes de musique bretonne de ces 25 dernières années.

De 1972 à nos jours, le groupe s'est enrichi de plusieurs individualités remarquables qui sont passées un jour ou l'autre et parfois sont restées quelques temps au point d'apporter leur marque personnelle à l'expression collective :

Patrig SICARD - Melaine FAVENNEC - Philippe LE STRAT - Michel SOHIER - Tangi LE DORE (depuis 1973 et toujours présent au sein de la formation) - Patrig MOLARD - Jacky MOLARD - Gaby KERDONCUFF - Jean-Louis LE VALLEGANT - Dominique MOLARD - Laurent BIGOT - Pierre CREPILLON - Bruno PETIT - Patrick LANCIEN - Gérard DELAHAYE - Didier COUTELLEC - François TUSQUES - Gwenaël LE DORE - Bernard CHEVALIER - Yann-Fanch LE MERDY - Soïg SIBERIL - Roger BLEUZEN - Antonin VOLSON - Ronan LE CORRE - Glenn LE MERDY - Ivan GODEST - Dominique MAHE

Depuis 1972, le groupe ou ses membres ont participé à diverses expériences musicales mêlant la musique Bretonne à d'autres répertoires et cultures musicales. Une concrétisation de ses expériences a été programmée sur une grande scène pendant le Festival Interceltique de Lorient en 1983.

Elle proposait sous la conduite de François Tusques, les mariages de la fanfare Hilare Carhaisienne, du groupe Intercommunale Musique Orchestra et du groupe Diaouled ar Menez. Ces quelques mélomanes toujours amis du groupe après l'audition du concert, ont considéré qu'il s'agissait là, d’une belle expérience et d'une belle capacité de la musique bretonne à nourrir d'autres univers musicaux, et à s'enrichir en se frottant à ceux-ci.

De 1982 à nos jours, le groupe tout étonné et tout heureux d'être toujours présent dans le coeur des foules à chaque espace de cinq ans, fait de la célébration de ses anniversaires, 10 ans, 15 ans, 20 ans, 25 ans, tous fêtés à Spézet, des moments magiques et mémorables.

Avec ses compacts discs, enregistrements effectués par le groupe au long de ces 25 ans, la magie est encore au rendez-vous. Le dernier carré de mélomanes (les malgré tout !) indéfectiblement amis du groupe et vous-même, cher auditeur (ou future), allez pouvoir vous régaler !

Pour plus d'infos : http://www.diaouled.com/francais/f_index.html
Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 
Plus d'articles :

» Chauffer dans la noirceur, un 12eme festival d'enfer

Le 12 eme festival " Chauffer dans la Noirceur " du 10 au 11 Juillet 2004 Montmartin sur Mer. Cette année le festival se déroulera sur une longue journée et une Nuit blanche, pour offrir un programme d'enfer aux...

» Festival des Not' en Bulles - Un cabaret sous les étoiles

Du 21 au 24 juillet 2004 à AURAY (56) Un cabaret sous les étoiles pour ouvrir ce douzième festival des Not' en Bulles avec des musiciens fous qui mêlent tous les styles de musique. Voilà qui donne le...

» Le Dub - invention géniale de l'ingénieur du son King Tubby

Le Dub est un genre musical issu du reggae. La face expérimentale du reggae jamaïcain, devenu un genre indépendant dans les années 1980-1990.À l'origine, dans les années 1970, le "dub" se trouvait sur la face B des 45 tours de reggae.

» Le festival de Lanvellec est un festival de musique ancienne

Le festival de Lanvellec est un festival de musique ancienne,des concerts exceptionnels dans les hauts lieux du patrimoine de la région du Trégor, des musiciens prestigieux de renommée internationale, une passion pour...

» Bagad et cercle Blious. Vous avez dit Blious

BLIOUS se dit d'un crabe qui est encore en pleine forme à l'étalage et que l'on peut donc acheter en toute confiance. Tout le monde sait que l'état de fraîcheur du poisson fait régulièrement...

» Le Festival des Rencontres de Harpes celtiques

Le Festival des Rencontres de Harpes celtiques C'est en 1984 qu'est né à Dinan (Côtes d'Armor), sous l'impulsion de la ville de Dinan et du S.P.A.M. de Rennes, et grâce à la...

» MORGAN - La magie de la Harpe et des Chants Celtiques

Morgan . . . Celle qui de ses doigts de fée a déjà fait vibrer nombreuses cordes de harpes mais aussi nombreux cœurs d'amoureux de cet instrument merveilleux. . . . Jeune harpiste Bigoudène passionnée de...

» Myrdhin - Activiste pour la renaissance de la harpe celtique

Myrdhin - Né en Haute-Bretagne d'une famille cornouaillaise, Myrdhin est une des chevilles ouvrières de la renaissance de la harpe celtique en Bretagne. Il se fait applaudir en solo ou avec le trio An Delen Dir tant en France...

» Vieilles Charrues 2008 : une édition historique !

La 17e édition du festival des Vieilles Charrues sera clôturée ce soir à Carhaix. La manifestation a établi un nouveau record de fréquentation en réunissant 215.000 personnes enthousiastes sur le site...

» Gregoire - le premier Artiste produit par les internautes

Avec ses attitudes de promeneur solitaire et de poète mélancolique, Grégoire est avant tout un excellent songwriter. Découvrez son univers attachant, entre torture et naïveté, fait de mélodies...

Actuellement sur ArtOuest

Nous avons 288 invités en ligne
Annonces de Locations de Vacances en BretagneGuide du Tourisme en Bretagne
Copyright © 1999 - 2017 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0