Magazine Culturel Breton      


ASPO : About some precious oldies - blues jamaïcain
(0 votes, average 0 out of 5)
Musique - Reggae
Tout a commencé par une nuit glaciale de janvier 1997… Une douzaine d'amoureux du vieux style jamaicain décident de se retrouver régulièrement dans un bar de la vieille ville pour des sessions ska 60's réchauffées par les rhums "arrangés" que concocte brother Abdu.
L'ASPO (About Some Precious Oldies) big band de Ska à géométrie variable est né. Le collectif compte aujourd'hui 16 membres issus de quelques uns des meilleurs groupes de la scène bordelaise ( Edgar de l'est, Hurlements D'Léo, Improvisator Dub, Rageous Gratoons, Sleppers ) qui, sans abandonner leurs groupes respectifs, font vivre depuis 4 ans l'ASPO.

Un premier album fut publié dès novembre 1998 sur le label " Total Heaven " (dist. Pias), quelques mois avant la déferlante du Ska en France . Intitulé " LOVE POTION N°1 ", il compte sept instrumentaux ska roots accompagnés de huit versions Dub que l'ASPO confia à quelques invités choisis pour leur contribution à des albums que nous considérions, pour diverses raisons, comme interessants ( "Chinoi" : Mano Negra , Négresses vertes, Lofofora, Spook and the Gay/ Yves Dubreuil: Improvisator Dub/ Eddy Da Costa Freitas: Rageous Gratoons/ Bruno Coq: Mush, Straw Dogs / Fred Norguet: Spicy Box, Burning Heads,). "LOVE POTION N°1" est aujourd'hui épuisé.

Intitulé "IN THE WEB OF LOVE" (PRP 007), le second album de L'ASPO, publié en mars 2001 chez Patate Records ( dist. Tripsichord ) traduit une nette évolution dans la démarche de l'ASPO.

Le premier album était ska et instrumental, alors que la moitié des quatorze titres du nouvel album sont chantés et interprétés dans une tradition Rocksteady et Early Reggae.

L'ASPO ne joue pas ce qu'il est convenu d'appeler ici du "ska festif". Pour autant nous aimons la fête et ne sommes ni des nostalgiques, ni des conservateurs.

Simplement nous pensons que continuer à faire vivre la musique populaire jamaïquaine des années 58 à 68 est un bon moyen de résister à la standardisation qui gouverne ici le champ musical.

Cette musique est exemplaire : fraîche, lumineuse, sauvage, sensuelle… pas cynique pour deux sous… une musique urbaine certes, mais encore liée a des cultures préindustrielles ( paysannes, artisanales, sous prolétariennes )… une musique qui n'a pas encore tué la danse… bref, une musique du peuple.

Et pour nous , musiciens, c'est aussi par exemple la possibilité tres naturelle d'accélérer et de ralentir les tempos, de laisser place a l'improvisation; c'est la joie profonde que procurent toute revanche sur la technologie... tout pas de coté a l'écart du courant dominant , l' interprétation d'une musique d'avant la normalisation numérique, les boucles , les échantillons….

Telles sont les "oldies" auxquelles nous tenons. "About Somes Precious Oldies", à propos de ces damnés de la terre jamaïcaine qui pratiquèrent leur art avec grâce et avec style jusqu'à leur dernier souffle. Qu'ils reposent en paix, Don, Tommy, et Rolando, tous ceux qui les precederent et tous ceux qui les suivront….

Plus d'infos sur le site officiel : http://aspo.free.fr/
Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 

Actuellement sur ArtOuest

Nous avons 255 invités en ligne
Annonces de Locations de Vacances en BretagneGuide du Tourisme en Bretagne
Copyright © 1999 - 2017 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0