Magazine Culturel Breton      


La fusée HEAT1X est parée pour son premier vol
(6 votes, average 2.33 out of 5)
Actualité - Voyages
Compte à rebours enclenché pour une étonnante fusée amateur danoise. Un groupe d'amateurs danois va-t-il propulser le Danemark au rang de quatrième nation au monde à avoir envoyé des hommes dans l'espace ? C'est ce que prévoit Copenhagen Suborbital, une association à but non lucratif qui a construit depuis 2004 sa fusée HEAT1X.

Premier lancement le 30 août 2010

Si tout se déroule normalement, cet engin à un seul étage, baptisé HEAT1X devrait s'envoler pour la première fois lundi 30 août à partir de 8 h du matin (heure de Paris) d'une plateforme maritime ancrée en mer Baltique, au large de l'île de Bornholm. Haute de 9 m, et lourde de 1,6 tonne, HAET1X est propulsée par un moteur à oxygène liquide et polyuréthane.

Kristian von Bengston, l'un des fondateurs de Copenhagen Suborbital, précise : « Cette mission est une expérience, notre premier lancement. Nous aurons une apogée à 30 km et le moteur fonctionnera pendant environ 30 secondes. La mission entière doit durer 5 minutes »

La fusée emporte une capsule cylindrique appelée Tycho Brahé, du nom du célèbre astronome danois, qui redescendra dans la mer, freinée par 4 parachutes d'une surface totale de 145 m2.

Un Danois dans l'espace ?

Ce lancement n'est qu'un essai vers l'objectif défini par Copenhagen Suborbital qui est, ni plus ni moins que d'envoyer un homme dans l'espace pendant quelques minutes à bord de la capsule Tycho Brahé.

« Dans la mission finale, indique Kristian von Bengston, le vaisseau atteindra 150 km d'altitude, ce qui donnera 3 à 4 minutes de microgravité ».

Comme la fusée Redstone qui avait envoyé l'Américain Alan Shepard dans l'espace en mai 1961, HEAT1X n'atteindra pas une vitesse suffisante pour réaliser une mise sur orbite. La capsule Tycho Brahé suivra seulement une trajectoire balistique qui doit permettre à son unique passager de goûter aux joies de l'apesanteur pendant quelques courtes minutes... avant de retomber vers la Terre.

La capsule Tycho Brahé. Crédit : Thomas Pedersen


Un astronaute debout

Comme l'homme-obus qui prend place dans le canon au cirque, l'astronaute qui doit à terme prendre place à bord, sera en position debout. La capsule, un cylindre de 64 cm de diamètre, ne permet pas d'être assis ou allongé. Mais la poussée du moteur est assez progressive pour que le passager n'endure pas une accélération supérieure à 3 g. Il peut la supporter en position debout.

 

Le sommet de la capsule est une bulle transparente qui offre au passager une vision sur 360° dont il aura tout loisir de profiter pendant ses 3 ou 4 minutes en apesanteur.

Le premier à prendre place à bord devrait être Peter Madsen, co-fondateur du projet.

Low cost de l'espace

Le projet danois a coûté à ses concepteurs, Peter Madsen et Kristian von Bengston, 8 ans de travail, 15 tests, dont deux mises à feux statiques de leur fusée et environ 50000 euros.

Copenhagen Suborbital, qui s'affiche sans but lucratif n'évoque pas pour l'heure de commercialisation de ses vols. Mais si l'aventure est un succès, preuve serait faite qu'une entreprise privée, peut, à moindre frais, envoyer des hommes au-delà de la stratosphère.

Ci-dessous, la vidéo de l'un des essais statiques de la fusée danoise :

 

 

Philippe Henarejos, le 25 août 2010
 
Hits
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire
 
 
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
 

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 

Copyright © 1999 - 2017 ArtOuest. Site Web Breton par les Editions BonjourChezVous 
Guides Bretagne : Annuaire | Location Vacances | Tourisme   Portail de la culture par le ministere de la culture et de la communication   RSS 2.0